LE MONODRAME: Un genre pluridisciplinaire

Le festival international des monodrames de carthage est un festival de théâtre qui se déroulera en tunisie, il a comme vocation de présenter des monodrames (c’est-à-dire des pièces de théâtre mettant en avant la performance d’un artiste seul en scène ) et des mono-mimes et des contes et des solos et slam.

 

Le festival in se deroules au theatre municipal de tunis et la maison de culture ibn rachiq et l’espace carmen et aux salles des centres d’art dramatique d’el kef sfax kairouan gafsa mednine.

Le festival off est entièrement gratuit ! Il se déroule en centre ville (places des arts et cafes culturels) et mélange différentes représentations des arts.

 

La mise en œuvre de ce festival repose sur le constat que le « solo », ou encore le « one man show », bref le monodrame, constitue un genre en soi qu’il est nécessaire de promouvoir. Ce genre met en jeu une performance particulière et crée une dramaturgie, une attention, tout à fait spécifique.

Il ne s’agit, en aucun cas, de l’opposer à des formes théâtrales plus collectives mais d’en montrer la force à travers un festival qui lui est entièrement consacré.

Le festival a comme vocation de présenter des monodrames, mais les monodrames, tels que nous les entendons, s’intègrent à un genre pluridisciplinaire. En effet, il peut s’agir tout autant de pièces de théâtre mettant en avant la performance d’un artiste seul en scène, mais aussi de « mono-mimes », de conte, seul face au conteur, de solos chorégraphiés, de marionnettistes ou encore de performances de slameurs.

Seul compte le rapport particulier qui s’établit entre un homme ou une femme, seul(e) en scène, face au public.

DES SPECTACLES EN SALLE ET EN ESPACE PUBLIC

Le festival s’attache à soutenir les spectacles de mono-drame dans deux types d’espaces:

  • Soit dans les espaces théâtraux classiques fermés, notamment par rapport à la concentration due au texte.
  • Soit sur les places publiques et dans les cafés culturels.

Par son appartenance au Réseau Africain des Festival des Arts en Espace Public (Ma Rue), le festival apporte une attention particulière à présenter des spectacles gratuits en espace public et des formes qui lui soit adapté.

UNE VOLONTÉ D’ALLER À LA RENCONTRE DES JEUNES ARTISTES

Les organisateurs du festival entendent qu’il soit un lieu d’échanges interculturels entre les comédiens venant du monde entier mais aussi un tremplin pour les nouveaux artistes.
A titre d’exemple, l’artiste invité aura l’occasion d’être l’invité d’honneur du gouvernorat où il va jouer son spectacle. A cette occasion, il y aura des visites touristiques et une rencontre avec les jeunes talents du gouvernorat qui lui présenteront des mini-monologues.
L’artiste invité choisira un de ces monologues qui précèdera son spectacle.

UN FESTIVAL EN RÉSEAU

Le Festival international des monodrames de Carthage est membre fondateur du « Réseau Africain des Festivals d’Arts en Espace Public – Ma Rue »
Ce réseau rassemble aujourd’hui 14 festivals venant d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique Centrale et d’Afrique du Nord :

  • Les Rencontres Internationales des Arts et de la Culture (RIAC), Côte d’Ivoire
  • Le Festival Djaram’Art, Sénégal
  • Le Festival du Monologue, Tunisie
  • Le Festival Zeneka, Togo
  • Le Festival de théâtre d’intervention sociale (FETIS), Bénin.
  • Le Festival Arts Femmes, Mali.
  • Le Festival Rendez Vous Chez Nous à Bamako, Mali.
  • Le Festival Rendez Vous Chez Nous, Burkina Faso.
  • Les Nuits Djongo, Burkina Faso.
  • Le Festival RAR, Cameroun.
  • Le Festival Teni Tedji, Bénin.
  • Le Festival Bijini Bijini, Niger.
  • Festival International Jeunesse et Art des rues d’Abidjan, Côte d’Ivoire.

 

Quatre nouvelles structures doivent prochainement le rejoindre au Ghana, en Tunisie, au Mozambique et au Maroc.